Du nouveau à la SAMS

Dernières nouvelles

Par ici !

Invitation à une conférence de presse

En compagnie des partenaires, le  CISSS des Laurentides,  la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut et le Théâtre le Patriote c’est avec plaisir que nous vous invitons à une conférence de presse au cours de laquelle nous procéderons au lancement d’un projet visant à améliorer la qualité de vie des résidents en centre d’hébergement de cette région.

Coordonnées de l’événement
Date : Mercredi 12 octobre 2016
Heure : 11 h
Lieu : Pavillon Philippe-Lapointe
234, rue Saint-Vincent
Sainte-Agathe-des-Monts

N’hésitez pas à faire circuler cette information et veuillez s.v.p. confirmer votre présence auprès du Service des relations médias, relations publiques et à la communauté du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides par courriel à l’adresse : [email protected]

La SAMS poursuit sa croissance !

La SAMS célèbre le 375e anniversaire de Montréal

À l’occasion des fêtes du 375e de Montréal, la Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) propose Mémoires vives, un projet artistique inspiré par les aînés qui résident en établissement de santé et diffusé à même leur milieu de vie. Ce projet qui comprend entre autres la création d’une nouvelle oeuvre musicale contemporaine en leur hommage a débuté en février 2016.

Pour la réalisation du projet, la SAMS est fière de compter sur des collaborateurs artistiques de premier plan: la soprano émérite acadienne Suzie LeBlanc, membre de l’ordre du Canada, Steve Normandin, accordéoniste, « encyclopédie vivante » de la chanson d’expression francophone et Kiya Tabassian, maître d’oeuvre de la composition musicale et instigateur de nombreuses explorations historiques métissées.

 

CUEILLEURS DE MÉMOIRES
FÉVRIER-AVRIL 2016

Financé par la Fondation du Grand Montréal, Cueilleurs de mémoires permet d’abord aux collaborateurs artistiques d’entrer en contact avec 100 résidents de cinq CHSLD du territoire montréalais afin de recueillir leurs souvenirs. Ces mémoires variées relatent autant un Montréal campé aux balbutiements de la Révolution tranquille, qu’une Ville qui s’ouvre sur le monde à l’Expo 67. La religion est parfois omniprésente, les familles sont nombreuses (17 enfants !), la vie est réglée au quart de tour, mais aussi agrémentée de veillées sur le perron et dépendant des moyens, de voyages aux Etats-Unis.

Lisez l’article de Jean Siag sur LaPresse.ca

 http://www.lapresse.ca/vivre/societe/201605/03/01-4977593-les-
arts-en-milieux-de-sante-cueilleurs-de-memoire.php

VIDEO DES PREMIÈRES RENCONTRES

Merci à la Fondation du Grand Montréal pour sa contribution à ce projet

FGM_LOGO_fr_COUL_Super

 

PROCHAINE ÉTAPE
DIFFUSION – MÉMOIRES VIVES
MARS-JUIN 2017

Suite à la création de l’oeuvre de commande en mars 2017 à l’occasion de l’événement-bénéfice annuel de la SAMS, nos collaborateurs entreprendront une tournée concerts-rencontres en milieux de santé. Avec l’aide d’un concepteur habitué à la clientèle en perte d’autonomie et du compositeur, ces activités d’une durée de 60 minutes sont pensées à la fois comme une occasion de s’approprier les processus créatifs que de découvrir la nouvelle oeuvre. Après un rappel des rencontres Cueilleurs de mémoires, les collaborateurs présentent l’oeuvre, expliquent ses codes et clés d’écoute active. Les aînés reconnaissent leur influence dans l’oeuvre de commande et suite à son interprétation, une activité de création musicale adaptée est proposée. À suivre…

 

La SAMS est à la recherche d'un adjoint(e) administratif à la direction générale et artistique

OFFRE DE STAGE RÉMUNÉRÉ

Quelques mots sur la SAMS : Créée en mars 2009, la Société pour les arts en milieux de santé a pour objet d’éduquer le public et d’accroître l’appréciation des arts en offrant des prestations par des artistes professionnels en milieux de santé au bénéfice des patients, des travailleurs de la santé et des visiteurs.

Tâches : Sous la supervision de la directrice générale et artistique et de la directrice au financement privé, les tâches du titulaire se regroupent autour du soutien à la logistique et à la production artistique (horaires, contrats, rapports) et à l’organisation administrative de deux activités-bénéfices en avril 2016 (réservations, reçus d’impôts et logistique).

Profil :

  • Posséder un diplôme postsecondaire obtenu depuis moins de cinq ans
  • Avoir entre 16 et 30 ans
  • Éprouver des difficultés à intégrer le marché du travail
  • Être citoyen canadien ou immigrant reçu résidant au Canada depuis plus d’un an
  • Habiter l’île de Montréal

Qualifications requises :

  • Habileté dans le service à la clientèle
  • Rigueur, minutie et autonomie, excellent sens de l’organisation
  • Excellentes aptitudes à la communication parlée et écrite en français et une très bonne connaissance de l’anglais.
  • Connaissance des logiciels de la suite Microsoft Office
  • La connaissance du milieu musical québécois est un atout

Durée et honoraires : Le contrat est d’une durée de 26 semaines débutant en janvier 2016. Le taux horaire est de 13 $/h à raison de 35 h par semaine.

Conditions particulières : L’offre de stage rémunéré est conditionnelle à l’octroi d’une subvention du Conseil des arts de Montréal dans le cadre de son programme Premières expériences de travail.

Veuillez adresser cv et lettre de motivation d’ici le 19 octobre 2015 à :

Françoise Henri
Directrice générale et artistique [email protected]

Seuls les candidats retenus seront contactés. Merci de votre intérêt pour la Société pour les arts en milieux de santé.

La SAMS est à la recherche d’un adjoint(e) administratif à la direction générale et artistique

OFFRE DE STAGE RÉMUNÉRÉ

Quelques mots sur la SAMS : Créée en mars 2009, la Société pour les arts en milieux de santé a pour objet d’éduquer le public et d’accroître l’appréciation des arts en offrant des prestations par des artistes professionnels en milieux de santé au bénéfice des patients, des travailleurs de la santé et des visiteurs.

Tâches : Sous la supervision de la directrice générale et artistique et de la directrice au financement privé, les tâches du titulaire se regroupent autour du soutien à la logistique et à la production artistique (horaires, contrats, rapports) et à l’organisation administrative de deux activités-bénéfices en avril 2016 (réservations, reçus d’impôts et logistique).

Profil :

  • Posséder un diplôme postsecondaire obtenu depuis moins de cinq ans
  • Avoir entre 16 et 30 ans
  • Éprouver des difficultés à intégrer le marché du travail
  • Être citoyen canadien ou immigrant reçu résidant au Canada depuis plus d’un an
  • Habiter l’île de Montréal

Qualifications requises :

  • Habileté dans le service à la clientèle
  • Rigueur, minutie et autonomie, excellent sens de l’organisation
  • Excellentes aptitudes à la communication parlée et écrite en français et une très bonne connaissance de l’anglais.
  • Connaissance des logiciels de la suite Microsoft Office
  • La connaissance du milieu musical québécois est un atout

Durée et honoraires : Le contrat est d’une durée de 26 semaines débutant en janvier 2016. Le taux horaire est de 13 $/h à raison de 35 h par semaine.

Conditions particulières : L’offre de stage rémunéré est conditionnelle à l’octroi d’une subvention du Conseil des arts de Montréal dans le cadre de son programme Premières expériences de travail.

Veuillez adresser cv et lettre de motivation d’ici le 19 octobre 2015 à :

Françoise Henri
Directrice générale et artistique [email protected]

Seuls les candidats retenus seront contactés. Merci de votre intérêt pour la Société pour les arts en milieux de santé.

3 000 concerts pour la Société pour les arts en milieux de santé !

12 mars 2015 – Le violoniste au chapeau François Ouimet, arrive au Centre d’hébergement de LaSalle au sud-ouest de Montréal. Musicien impliqué avec la SAMS depuis sa toute première saison en 2009, il ne cache pas sa fierté de s’apprêter à donner le 3 000e concert de l’organisme.

Le sourire de Millie

 Nous sommes accueillis par Evelyne, éducatrice spécialisée du Centre qui apprécie visiblement ces visites : « La musique ici c’est merveilleux! C’est un moment de bonheur et de détente pour nos résidents, parfois même de rires et de larmes. Ça vient chercher des émotions qui, parfois, remontent à bien loin… ».

 

Musicien polyvalent, sympathique et fantaisiste, François Ouimet ne perd pas de temps à débuter sa tournée dans les couloirs en faisant résonner son instrument. Il faut savoir en effet que ce 3 000e concert est particulier puisqu’il est offert dans une formule « chambre en chambre », contrairement aux concerts traditionnels présentés devant de grands groupes. Cette formule est une nouvelle alternative offerte depuis octobre 2014 aux établissements de santé qui désirent offrir à leurs patients ou résidents des moments musicaux personnalisés.

La vie en roseLa tournée donne lieu à plusieurs belles rencontres. Il y a d’abord cette résidente qui accueille le violoniste dans sa chambre et qui est aussitôt rejointe par son mari, lui aussi hébergé au Centre. Ensemble, ils écouteront La vie en rose de Piaf, interprétée par le violoniste. Il y a ensuite Millie, cette femme au sourire rayonnant, qui n’hésite pas à esquisser quelques pas de danse en plein couloir, pour un moment qui ne manque pas de décrocher un sourire chez tous ceux et celles qui assistent à la scène.

Ensuite, François rencontre ce résident qui s’appuie au mur du couloir pour écouter la musique et qui est envahi par une bouffée d’émotion dès les premières notes. Evelyne, non loin de là, s’approche doucement de lui et lui tient la main pour la suite du morceau. « Le violon est le plus bel instrument du monde » dira-t-il, avant d’ajouter « C’est un instrument qui parle… ».

Le violon est un instrument qui parle

Des moments comme ceux-ci, les musiciens de la SAMS et les usagers des établissements de santé visités en vivent au quotidien. Cette seule journée du 12 mars, pas moins de six concerts avaient lieu dans différents centres d’hébergement de la région de Montréal! Allez-donc imaginer le nombre de sourires, de visages illuminés, de beaux souvenirs évoqués, d’applaudissements enthousiastes et d’instants de grâce…

Merci François, Evelyne, Millie et les autres! Et merci à la SAMS d’œuvrer à rendre nos milieux de soins plus humains en y laissant entrer la beauté et l’émotion…

Ecrit par Mathieu St-Gelais, membre du C.A. de la Société et partenaire de l’organisme depuis 2011.

Une nouvelle série de concerts à Sorel-Tracy

COMMUNIQUÉ

Sorel-Tracy, le 12 janvier 2015 – La Société pour les arts en milieux de santé (SAMS) et ses partenaires, la Maison de la Musique de Sorel-Tracy, Rio Tinto, Fer et Titane, la Fondation Hôtel-Dieu de Sorel ainsi que la Fondation des bénéficiaires du CHSLD Pierre-De Saurel donnent le coup d’envoi aujourd’hui à une nouvelle série de concerts SAMS: d’ici 2018, 24 concerts seront donnés à raison de 8 par année dans la région de Sorel-Tracy.

Les musiciens de la SAMS sont des artistes reconnus sur la scène internationale, des musiciens actifs au sein d’ensembles musicaux québécois. Cette première série de concerts sollicitera le concours de musiciens professionnels sorelois et de jeunes interprètes en fin d’études et prêts à amorcer une carrière professionnelle. Ces artistes reflètent la diversité des musiques entendues lors des concerts SAMS : de la musique classique au jazz, en passant par les musiques du monde.

Les programmes de la SAMS sont complémentaires et différents des programmes de thérapie musicale de nature plus clinique. Depuis le début de ses activités en 2009, l’expérience a démontré que les patients et le personnel des établissements bénéficient largement des bienfaits de ces prestations et qu’elles sont fort appréciées par les familles des bénéficiaires.

Ce projet s’inspire de celui de la Health Arts Society (HAS) qui a été mis sur pied en 2006 en Colombie-Britannique par David Lemon.

Société pour les arts en milieux de santé

La SAMS a pour mission de briser l’isolement des résidents des centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et en milieu hospitalier en leur permettant d’assister, in situ, à des concerts de musiciens professionnels. Fondée d’abord à Montréal en 2009, la SAMS a organisé plus de 2 800 concerts et engagé quelque 140 artistes professionnels. Au cours de la saison 2014-2015, elle présentera près de 400 concerts sur l’île de Montréal et 80 concerts dans la région de la Capitale Nationale.

Pour plus d’information

Page web de la Maison de la musique de Sorel-Tracy

http://maisondelamusique.org/sams.html

Article du Journal Les 2 rives – La voix

http://www.les2riveslavoix.ca/2015/01/13/de-la-musique-pour-les-patients

Extrait vidéo de la conférence de presse du 12 janvier à Sorel

Retour sur la campagne des paniers de Noël musicaux 2014

La Société pour les arts en milieux de santé tient à remercier tous ses généreux donateurs qui lui ont permis d’amasser pas moins de 3 610 $ à l’occasion de sa première campagne de paniers de Noël musicaux 2014.

La somme recueillie contribuera à assurer le financement de 110 concerts dans des CHSLD de Montréal et Québec en décembre 2014, janvier et février 2015. 5 500 personnes âgées et leur famille en bénéficieront.

Merci de tout cœur à nos donateurs:

Louise Morisset, Françoise Henri, Florence Troncy, Sylvia L’Ecuyer, Mathieu St-Gelais, Isabelle Gandilhon, Renaud Lapierre, Yannick Nézet-Séguin, Lorraine Drolet, Line Richer, Natalie Bussière, Daniel Myssyk, Lise Beauchamp, Jacqueline Morin, David Levine, Gérard Limoges, Louis-Charles Paillé, Claude Beauchamp, Léticia Rebollar, Madeleine Henri, Aqueduct Fondation, Julie Latour et anonymes (8)

Ces dons ont été faits en l’honneur de ces personnes:

Louise Pesant, Jacques Richer, Fernand Bussière, Roger Krebs, Napoléon et Raymond Dansereau, Rita Guschlbauer, Pauline Tessier-Latour, Réal Henri et Marie-Paule.

Rappelons que la SAMS produit 500 concerts par année à Montréal, Québec, Charlevoix et bientôt à Laval et Sorel-Tracy.

 

 

Quand la musique fait la différence en milieux de santé

Allocution initialement présentée le 6 novembre 2014 dans le cadre du Sommet de l’innovation 2014 : Santé et industries créatives du Quartier de l’innovation

Bon matin, mon nom est Françoise Henri et je suis la nouvelle directrice générale et artistique de la Société pour les arts en milieux de santé. Je suis honorée de participer à ce sommet et mes remerciements vont au Quartier de l’innovation et son directeur général Damien Silès ainsi qu’à Isabelle Péan de l’Université McGill. Je les remercie de me permettre de présenter les réalisations de la SAMS dans les hôpitaux et CHSLD québécois.

10805616_10152899275027147_8220354870018497012_nInutile de dire à quel point je suis en admiration ce matin devant la richesse, l’abondance de moyens et la créativité développée pour faire face aux défis qui sont les nôtres en santé. La technologie nous mène dans des directions les plus fascinantes les unes que les autres. Mais à travers toute cette ébullition, que fait la SAMS et surtout quel est son impact ?

Issue d’un organisme pancanadien la Health Arts Society, la SAMS est fondée en 2009 par des passionnés de musique et d’opéra qui pensent que la musique pourrait être une grande source de bonheur pour des personnes hospitalisées ou habitant en maisons de soin de longue durée. Pourquoi alors ne pas présenter des concerts en milieux de santé ? Les résidents ne peuvent se déplacer ? Les musiciens iront à eux, cela sera la Place des Arts en milieux de santé.

Et bien 6 ans plus tard, la SAMS a présenté 3 000 concerts et rejoint 140 000 auditeurs. Ce sont des statistiques dont nous sommes très fiers et qui démontent la pertinence de nos visites et l’appréciation qu’elles suscitent.

Pour arriver à ses fins, la SAMS bénéficie et recherche des partenariats financiers privés. Elle compte aussi sur l’ensemble du milieu musical québécois.

_DSC9579

L’on voit d’ailleurs ci-contre, le Trio issu de l’Orchestre de chambre I Musici à l’occasion de notre ouverture de saison le 1 octobre dernier à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. D’autres partenaires de prestige nous accompagnent dans la réalisation de notre mission : l’Orchestre métropolitain, l’Opéra de Montréal et à Québec, les Violons du Roy et l’Orchestre symphonique de Québec. La SAMS ce n’est cependant pas seulement de la musique classique, c’est aussi de la musique du monde et du jazz.

Comme vous le savez, l’un des enjeux de santé majeurs des prochaines décennies est le vieillissement de la population. En 2050, 1 Canadien sur 4 aura 65 ans et plus, soit presque le double des statistiques actuelles. Nous serons alors 10 millions et demi au Canada seulement. Que fait la SAMS dans ce contexte ?  Elle offre des services accessibles et d’une simplicité désarmante et, à contre-courant de ce que nous avons entendu ici, j’ajouterais même low-tech: un musicien, son instrument et la magie qui opère. Ne nous méprenons pas, études après études démontrent l’efficacité de visites de musiciens ou artistes en milieux hospitaliers. Comme ce témoignage de cette responsable des loisirs au CHSLD Denis-Benjamin-Viger de l’Ile Bizard:

« J’ai été impressionnée. J’avais des résidents aphasiques qui chantaient.»

En plus d’offrir des récitals dans les salons communautaires des hôpitaux et CHSLD, la SAMS offre cette année un nouveau service que l’on nomme les concerts de chambre en chambre qui permet au musicien de se déplacer durant sa visite, afin de personnaliser encore son intervention et qui sait répondre au passage à des demandes spéciales ?

La musique est source de plaisir et donc source de vie. La personne qui se retrouve confinée à son lit ou assis dans sa chaise roulante cherche à combattre sa situation difficile et cela se fait souvent par le plaisir. La visite des musiciens de la SAMS est un temps pour soi, un temps en soi, comme une bulle de bonheur, d’amour.

En terminant, j’aimerais vous inviter à visionner en primeur notre nouvelle capsule vidéo consacrée à la SAMS, réalisée par La Fabrique Culturelle et qui met en vedette l’une de nos musiciennes émérites, la harpiste Annabelle Renzo. Vous aurez l’occasion d’expérimenter de première main ces rencontres si spéciales. Nous y ferons même la conaissance d’un chef d’orchestre pour le moins attendrissant… C’est ici !

Une pilule, une p’tite granule

20140531-084848-31728572-e1402018699516J’ai récemment vécu mes premiers pas en tant que DGA de la Société pour les arts en milieux de santé, un organisme qui présente des concerts dans les CHSLD et hôpitaux du Québec. J’assistais pour l’occasion à un concert du guitariste Matthieu Léveillé intitulé Les mémoires d’une guitare au CHLSD Notre-Dame de la Providence dans Hochelaga-Maisonneuve.

À mon arrivée, je m’installai donc bien sagement à l’arrière de la salle communautaire où avait lieu le concert. Une dizaine de personnes en chaise roulante attendaient déjà patiemment tout en bavardant ou tricotant. J’observais avec quel soin les infirmières et le personnel étaient attentifs aux patients tous si différents les uns des autres. « Ils sont beaux », me suis-je dit en les regardant. Comment était cette femme dans sa jeunesse? A-t-elle eu un mari, des enfants? Où habitait-elle? Et ce monsieur qui veut toujours se lever, quel métier exerçait-il? Et ces deux femmes qui marchent en se tenant gentiment la main, comment se sont-elles rencontrées?

Alors que je me posais toutes ces questions, je remarquai qu’une musique était diffusée en arrière plan pour mettre dans l’ambiance et masquer un tant soit peu le brouhaha des arrivées successives.

Mais voilà, ce fut bientôt l’heure du concert ! Matthieu Léveillée, un musicien qui compte plusieurs années d’expérience dans ce type de prestations et qui exerce son art aussi au chevet de patients en fin de vie, se présenta puis entama sa première pièce. Instantanément, le silence fut, l’attention, captée. La puissance de la musique, même réduite à sa plus simple expression – un musicien, un public – se révéla dans toute sa splendeur, opérant une transfiguration aussi soudaine qu’inattendue.

Mais oui, comment avais-je pu oublier? La musique vivante rend vivant! Elle fait danser les pieds engourdis et ranime les cœurs fatigués. L’espace d’un seul instant, d’une seule note reconnue, elle insuffle une dignité retrouvée. Alors que mon corps usé peine, mon cœur, mon intellect lui, vit encore grâce au plaisir. Et à chaque fois que j’éprouve ce plaisir, je combats de la façon la plus humaine qui soit la maladie et qui sait, peut-être aussi la mort.

Allez savoir pourquoi, si durant ces 45 minutes, je dus retenir mes larmes plus d’une fois? Toute une entrée en poste, vous dis-je 😉

Une pilule, un p’tite granule? Non merci, je prendrai plutôt une double dose art et de musique, merci beaucoup.

Françoise Henri
Directrice générale et artisque

Photo: Matthieu Léveillé, 30 mai 2014

Et vous, quelle musique souhaitez-vous entendre ?

Questions, commentaires, suggestions ? Contactez-nous !