LES EFFETS DE LA MUSIQUE SUR LA SANTÉ PHYSIQUE ET MENTALE DES PATIENTS

 

Gestion de la douleur en santé moderne

La musique agit sur le système nerveux central, spécifiquement sur les parties plus profondes et anciennes du cerveau telles que le système limbique, responsable du plaisir et indispensable à la survie.  L’écoute de la musique peut aussi activer certains mécanismes d’autoréparation situés un peu partout dans le cerveau et dans le corps favorisant la guérison et la santé mentale. En plus de réduire, voire supplanter certains traitements pharmaceutiques, l’écoute de la musique ne pose pas d’effets secondaires indésirables et peut servir à réduire les coûts médicaux. Elle peut donc être facilement incorporée dans un programme multimodal de gestion de la douleur. Bernatzky, G. (2011)

Douleur, anxiété, humeur

Admis d’urgence à l’Hôpital West Virginia pour des douleurs aigues, de l’anxiété et des tensions musculaires, 100 % des participants de cette étude de 2010 ont reporté que l’écoute de la musique leur était bénéfique d’une manière ou d’une autre et qu’ils recommanderaient de telles sessions musicales à d’autres patients hospitalisés. Sand-Jecklin, K. (2010)


Stéphane Tétreault au département d’oncologie au CHUM
14 février 2019

 

Centre d’hébergement

Aux Pays-Bas, des chercheurs ont démontré que les concerts intimes donnés par des musiciens professionnels à des personnes atteintes de démence dans des centres d’hébergement avaient un effet positif sur la qualité des contacts humains, des relations de soin, de l’humeur, de la communication, ainsi que de l’amélioration de la perception du patient dans sa relation avec ses soigneurs. Van der Vleuten, M. (2012)

Démence

Plusieurs cas ont été reportés dans lesquels une musique entendue par une personne atteinte de démence avancée a réussi à éveiller des émotions, des pensées, des souvenirs et une « identité survivante » chez le patient. Ce phénomène est dû grâce au fait que la perception, la sensibilité, l’émotivité et la mémoire musicale survivent généralement beaucoup plus longtemps que les autres formes de mémoires. Sacks, O. (2007)

Parkinson

Dans les cas de patients atteints de Parkinson, la musique procure un puissant soulagement de l’état « glacé » ou immobile caractéristique de cette maladie. En fait, lorsque l’on considère l’ensemble des traitements naturels qui peuvent soulager les symptômes, c’est la musique qui offre le plus grand potentiel de rétablissement, sans effets secondaires. Selon les chercheurs, cette amélioration temporaire de l’état dégénératif des patients serait dû à une stimulation du système dopaminergique, grandement affecté par le Parkinson. Sacks, O. (2007)

 Cancer

Comparé à un groupe de patients souffrant de cancer n’ayant pas reçu de performance musicale, les chercheurs ont noté une augmentation significative du niveau de bonne humeur ainsi que des niveaux de saturation en O2 chez les patients ayant reçu l’intervention musicale. Une meilleure saturation en oxygène chez les patients cancéreux aide à réduire la fatigue, augmente la force musculaire et aide à la coordination des mouvements. Burrai, F. (2014)

Chimiothérapie

Une étude de 2007 a démontré que seulement 20 minutes d’écoute de musique en direct suffisaient à accroître le niveau de relaxation, et à réduire significativement les niveaux d’anxiété, de peur, de fatigue et de pression diastolique chez les patients suivant des traitements de chimiothérapie. Ferrer, AJ. (2007)

Opération à cœur ouvert

Dans le cadre de cette étude, les niveaux d’ocytocine (hormone anti-stress), le niveau de relaxation ressenti ainsi que les niveaux de PaO2 ont augmenté significativement chez les patients étant exposés à la musique lors du premier jour post-opératoire. Une intégration de l’écoute musicale comme outil de gestion du stress chez les patients ayant suivi une chirurgie cardiaque est donc recommandable, car elle constitue une méthode peu coûteuse, saine et sécuritaire, qui favorise l’état de relaxation. Nilsson, U. (2009)

Chirurgie vasculaire

Il a été découvert que l’écoute de la harpe en concert intime est capable de réduire significativement, et à elle seule, les niveaux de douleur, d’anxiété et de pression systolique chez les patients en rétablissement post-opératoire ayant suivi une opération vasculaire ou thoracique. Aragon, D. (2002)

Ophtalmologie

La pression artérielle moyenne, le pouls cardiaque et le rythme respiratoire de patients ayant eu une opération ophtalmique étaient réduits significativement suite à avoir assisté à une performance musicale en direct durant la période post-opératoire immédiate. Camara, JG. (2008)

 

Et vous, quelle musique souhaitez-vous entendre ?

Questions, commentaires, suggestions ? Contactez-nous !