Charlotte Gagnon, mezzo soprano et comédienne

Se distinguant par son timbre velouté et sa souplesse vocale, ainsi que pour la justesse théâtrale de ses interprétations, Charlotte est une artiste passionnée des mots, du jeu scénique et de l’extension théâtrale qu’offre la musique lyrique, de l’époque baroque aux créations contemporaines.
Sa rigueur et son intégrité musicale l’ont amenée à chanter pour plusieurs ensembles de renommée internationale au Canada et à l’étranger, notamment l’Ensemble Caprice, Tafelmusik, Tapestry Opera, les Jeunesses Musicales Canada, l’Orchestre de chambre de McGill, Opera NUOVA, le chœur de St-Andrew and St-Paul, l’Orchestre Symphonique de Montréal, Clavecin en concert, la Société de Musique Contemporaine du Québec, en plus d’avoir remporté une bourse de la fondation Les amis de l’art, de la Fondation George-Cédric-Ferguson, le premier prix du Newmark et Voice Festival Senior Scholarship Competition, et de s’être distinguée à la demi-finale du concours d’artiste en résidence de l’Opéra National de Paris en 2017.
Grande partisane des initiatives de médiation culturelle et de l’accès à la culture pour tous, Charlotte a créé le concert Opéra 101 en 2015, en collaboration avec sa complice musicale, la pianiste Laurence Lambert-Chan, un spectacle axé sur l’opéra, la comédie et l’art clownesque, diffusé au Québec par la Société pour les Arts en Milieu de Santé et l’Espace La Risée.
La saison 2018-2019 marque les débuts de Charlotte au Festival d’Opéra de Québec dans le rôle d’Oreste de La Belle Hélène présenté par les Jeunesses Musicales Canada, qui se poursuivra dans le cadre d’une tournée pancanadienne ; la diffusion de Opéra-Bonbon : l’aventure gourmande de Hansel et Gretel présenté par les Jeunesses Musicales Canada dans de nombreuses salles au Québec et en Ontario, notamment dans le cadre de la Virée Classique de l’OSM; ainsi que la création du rôle d’archéologue dans Hypothèse Caïn de Michel Gonneville présenté par la Société de Musique Contemporaine du Québec.

Laurence Lambert-Chan, pianiste

Laurence Lambert-Chan en 140 caractères : pianiste et conférencière au sens aiguisé de l’autodérision, engagée dans l’accès à la culture pour tous et dans la cause environnementale.
Laurence détient une maîtrise en musique de chambre et un baccalauréat en piano classique de l’Université de Montréal. Ayant deux enregistrements à son actif, elle a donné des concerts au Carnegie Hall à New York, au Pérou en collaboration avec l’Ambassade du Canada et à l’Amphithéâtre Jean-Cocteau en France. Elle a également joué à travers le Québec dans de nombreux festivals au Québec, dont Montréal en Lumière, la Virée Classique de l’OSM, le Festival de musiques sacrées de Québec, le Festival de musique de chambre de Montréal, Classica et Vue sur la relève.
Aujourd’hui, les activités musicales de Laurence tournent principalement autour de trois projets : L’Histoire de Babar présenté par les Jeunesses Musicales du Canada avec Elisabeth Payeur, comédienne; le duo Gagnon-Chan avec la mezzo-soprano Charlotte Gagnon, qui présente deux concerts : Opéra 101, un spectacle axé sur l’opéra, la comédie et l’art clownesque, et Ailleurs n’existe pas, un récital contemplatif sur le dialogue entre l’humain et la Terre; et le Duo Ex Aequo avec Romain Pollet, un duo piano à quatre mains comique et acrobatique.
Passionnée par la cause environnementale, elle est co-auteure du blogue Les cocos écolos, l’amenant à donner de nombreuses conférences sur les actions citoyennes à poser et le mode de vie zéro-déchet.

  • Share:

Formation:
Opéra 101

Instrument:
Voix et piano