10 novembre 2014 Françoise

Quand la musique fait la différence en milieux de santé

Allocution initialement présentée le 6 novembre 2014 dans le cadre du Sommet de l’innovation 2014 : Santé et industries créatives du Quartier de l’innovation

Bon matin, mon nom est Françoise Henri et je suis la nouvelle directrice générale et artistique de la Société pour les arts en milieux de santé. Je suis honorée de participer à ce sommet et mes remerciements vont au Quartier de l’innovation et son directeur général Damien Silès ainsi qu’à Isabelle Péan de l’Université McGill. Je les remercie de me permettre de présenter les réalisations de la SAMS dans les hôpitaux et CHSLD québécois.

10805616_10152899275027147_8220354870018497012_nInutile de dire à quel point je suis en admiration ce matin devant la richesse, l’abondance de moyens et la créativité développée pour faire face aux défis qui sont les nôtres en santé. La technologie nous mène dans des directions les plus fascinantes les unes que les autres. Mais à travers toute cette ébullition, que fait la SAMS et surtout quel est son impact ?

Issue d’un organisme pancanadien la Health Arts Society, la SAMS est fondée en 2009 par des passionnés de musique et d’opéra qui pensent que la musique pourrait être une grande source de bonheur pour des personnes hospitalisées ou habitant en maisons de soin de longue durée. Pourquoi alors ne pas présenter des concerts en milieux de santé ? Les résidents ne peuvent se déplacer ? Les musiciens iront à eux, cela sera la Place des Arts en milieux de santé.

Et bien 6 ans plus tard, la SAMS a présenté 3 000 concerts et rejoint 140 000 auditeurs. Ce sont des statistiques dont nous sommes très fiers et qui démontent la pertinence de nos visites et l’appréciation qu’elles suscitent.

Pour arriver à ses fins, la SAMS bénéficie et recherche des partenariats financiers privés. Elle compte aussi sur l’ensemble du milieu musical québécois.

_DSC9579

L’on voit d’ailleurs ci-contre, le Trio issu de l’Orchestre de chambre I Musici à l’occasion de notre ouverture de saison le 1 octobre dernier à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. D’autres partenaires de prestige nous accompagnent dans la réalisation de notre mission : l’Orchestre métropolitain, l’Opéra de Montréal et à Québec, les Violons du Roy et l’Orchestre symphonique de Québec. La SAMS ce n’est cependant pas seulement de la musique classique, c’est aussi de la musique du monde et du jazz.

Comme vous le savez, l’un des enjeux de santé majeurs des prochaines décennies est le vieillissement de la population. En 2050, 1 Canadien sur 4 aura 65 ans et plus, soit presque le double des statistiques actuelles. Nous serons alors 10 millions et demi au Canada seulement. Que fait la SAMS dans ce contexte ?  Elle offre des services accessibles et d’une simplicité désarmante et, à contre-courant de ce que nous avons entendu ici, j’ajouterais même low-tech: un musicien, son instrument et la magie qui opère. Ne nous méprenons pas, études après études démontrent l’efficacité de visites de musiciens ou artistes en milieux hospitaliers. Comme ce témoignage de cette responsable des loisirs au CHSLD Denis-Benjamin-Viger de l’Ile Bizard:

« J’ai été impressionnée. J’avais des résidents aphasiques qui chantaient.»

En plus d’offrir des récitals dans les salons communautaires des hôpitaux et CHSLD, la SAMS offre cette année un nouveau service que l’on nomme les concerts de chambre en chambre qui permet au musicien de se déplacer durant sa visite, afin de personnaliser encore son intervention et qui sait répondre au passage à des demandes spéciales ?

La musique est source de plaisir et donc source de vie. La personne qui se retrouve confinée à son lit ou assis dans sa chaise roulante cherche à combattre sa situation difficile et cela se fait souvent par le plaisir. La visite des musiciens de la SAMS est un temps pour soi, un temps en soi, comme une bulle de bonheur, d’amour.

En terminant, j’aimerais vous inviter à visionner en primeur notre nouvelle capsule vidéo consacrée à la SAMS, réalisée par La Fabrique Culturelle et qui met en vedette l’une de nos musiciennes émérites, la harpiste Annabelle Renzo. Vous aurez l’occasion d’expérimenter de première main ces rencontres si spéciales. Nous y ferons même la conaissance d’un chef d’orchestre pour le moins attendrissant… C’est ici !

Et vous, quelle musique souhaitez-vous entendre ?

Questions, commentaires, suggestions ? Contactez-nous !